HOBOKEN DIVISION + ESCOBAR + MIRACULOUS MULE


 ESCOBAR
C’est un duo formé par Rémi (des Weird’Omen / Anomalys) et Charly (du mythique groupe des années 90’s
The Bushmen / Daria).
« D’aucuns pleureront les réductions d’effectif, même lorsqu’il s’agit d’aller à l’essentiel. Cet ovni à deux têtes
qu’est Escobar pourrait les faire mentir. Entre le rock’n’roll extasié de l’hémisphère guitare/voix et le coup
d’épée glacée, enfoncée droit dans le dos par son binôme rythmique, Escobar dérive entre plusieurs tripots
à la solde de Suicide ou celle de Jack White… Tradition du two man band ébranlée par une mécanique
fatidique, héritage rock’n’roll vinifié au vitriole, Escobar est un galion pirate, opérant dans les mers froides, un
Cerbère à deux têtes, encore ensanglanté du festin de la troisième, inutile. »
HOBOKEN DIVISION

Bienvenue dans l’Est, où le temps abrupt et le décor post-apocalyptique des usines abandonnées engendrent une scène bouillonnante et des riffs dégoulinants de fuzz. Il n’y a pas de fumée sans feu, et Hoboken Division s’attèle d’ attiser les braises brulantes d’une scène qui ne cesse d’évoluer. Après un premier LP très bien accueilli par la critique et le public, le groupe prépare une nouvelle sortie pour  le 10 Novembre 2017

“The Mesmerizing Mix Up Of The Diligent John Henry”, 2ème LP du groupe, ouvre encore le spectre sonique d’HOboken. Pas uniquement blues (ils ne revendiquent que celui qui explose dans un juke joint et se noie sous un bottleneck), jamais rock à papa et surtout pas indie-rock, ils ont réussi en quelques sorties d’imposer leur son. Enregistré chez le maître du garage, Lo Spider, figé sur bandes et joué avec les tripes, ce nouvel opus va plus loin. Ils dépassent ici leurs influences pour fournir un son brut, hypnotique, authentique.

Réunis en 2011 autour d’une passion pour des labels comme Bomp!, Sympathy for The Record ou Fat Possum et Alive Records, ils citent autant Burnside, Jon Spencer, et Mississippi Fred McDowell que les Yeah Yeah Yeahs ou Neu!. En ressort un rock brut, digéré, minimal, cathartique. Mathieu à  la guitare, Marie au chant/basse et Czmil à  le batterie, le groupe, activiste DIY, a toujours été engagé dans cette mouvance qui n’attend rien de personne mais fait en sorte que quelque chose se passe. Des caves aux salles, en France et en Europe, ils feront vivre leur nouvel LP comme ils l’ont fait depuis le début, sans concessions.

MIRACULOUS MULE (uk ) 

Miraculous Mule a vu le jour en 2011, avec Michael à la guitare, Patrick à la basse et leur ami d’enfance Ian Burns à la batterie. Ils jouent du blues. Enfin, disons que le blues est le squelette sur lequel ils posent leurs élégants costumes. Un blues électrique pour être plus juste. Une électricité qui est présente dès leur premier album « Deep Fried », sorti en 2013. Les démons sont toujours flottants, notamment avec les influences de la musique gospel : la foi de Sheehy n’a pas beaucoup évolué. Des influences plus légères comme celles de Nick Cave, Zen Guerrilla, James Brown, PJ Harvey et Lee Hazelwood hantent aussi leur univers.



Vendredi 26 janvier

2018

19h00


Organisateur : LA NOUVELLE MACHINE

17,8 €Réserver